Masin Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Les roles dans une team de css

 
Répondre au sujet    Masin Index du Forum » Masin » Suggestions / Problèmes Sujet précédent
Sujet suivant
Les roles dans une team de css
Auteur Message
Tanio
Line Up CS:S

Hors ligne

Inscrit le: 22 Oct 2009
Messages: 21

Message Les roles dans une team de css Répondre en citant
Attention ceci est un honteux copier/coller des topics de Millenium^^

Tout d'abbord le Leader


Monter son équipe :
Je ne vais pas prétendre être le meilleur, certains ont deja prouvé plus que moi Bisou, harts, Dim2k, kaRa mais je peux vous expliquer un peu comment moi je fonctionne. Tout d abord, pour ceux qui débutent, il ne faut pas espérer se faire recruter dans une grosse équipe tout de suite, il faut faire ses preuves et ça passe par créer son propre line up.
Il faut recruter 4 joueurs qui se complètent, pas forcement 4 énormes skills mais dans un premier temps un sniper, un ouvreur, deux scoreurs (je m expliquerai sur la définition de chacun par la suite). Tous ces joueurs doivent avoir participé à des lans car jouer chez soi et en lan est 2 choses bien différentes, la pression est une des raisons qui nous fait accuser un joueur de "netteur", pas forcement un cheater mais quelqu'un qui joue mieux chez lui, qui ose décaler les ennemis alors qu'en lan il va avoir trop de peur pour le faire et donc son niveau ne sera pas le même.
Ensuite l'ideal c'est que ces joueurs se connaissent et s'apprécient déjà pour créer une bonne ambiance et au moins lors des debriefs les reproches peuvent être mieux acceptés. Chacun des joueurs doivent connaitre leur rôle dans l'équipe afin de pouvoir le travailler seul (le sniper va s'entrainer au snipe en deathmatch, les scoreurs vont travailler leur skill régulièrement, les ouvreurs sont ceux qui passent en 1er dans une strat pour faire le 1er kill et donner les infos).

Connaitre ses partenaires :
Une fois le recrutement effectué, il faut que le leader connaisse les points forts et points faibles de chacun de ses joueurs pour le leur dire et leur proposer une solution de travail adaptée (problème de communication pour un joueur, mauvaise écoute, mauvaise réaction selon les infos,...) Personnellement, j ai fais leader tout les joueurs de mon équipe pour leur faire comprendre l'importance de la communication.
 
Proposer et expliquer les strats :
Lorsqu'il connait tout ces éléments, le leader doit regarder énormement d'HLTV pour repérer les défenses et attaques qu il peut estimer les plus adéquates pour son équipe mais ATTENTION !! Il ne faut pas copier la strat à 100%, il faut parfois la modifier et l'arranger selon le profil de ses joueurs. Une fois les strats prêtes et bien en tête, il doit les expliquer à l'oral dans un premier temps ensuite il faut absolument expliquer les alternatives, c est à dire que s'il parle d'une strat Terro et que les CT font une offensive ou quelque chose de non prévu, il faut qu'il explique quoi faire selon ce qui peut se passer cela va fluidifier la redirection. L'important est de faire des simulations de strat tous ensemble sur un serveur pour que tout le monde sache quoi faire selon son spawn. Ensuite il faut jouer plusieurs fois la map qui a été straté jusqu'à ce quelle soit naturellement acquise pour tous les joueurs jusqu'à ce que les joueurs ne pensent plus à la strat mais se concentrent uniquement sur leur skill.

Il est très important aussi de parler avec ses joueurs de chacune des maps pour que tout le monde pense la même chose et ai la même compréhension de celle ci, c'est à dire comment jouer sur de_train contre une défense très aggressive (le couloir Heaton peut être une solution puisque la majorité de la défense sera sur la sortie middle et la petite échelle). Cela doit etre fait sur toutes les maps.

Une fois votre panel de strat prêt, c'est au leader de savoir quoi call au début du round. Mais avant que le match commence les joueurs doivent connaitre le gun round et le 1er round armé.
 
S'informer, analyser, rediriger :
Enfin le plus important, il doit savoir analyser une défense et une attaque pour proposer à ses joueurs la meilleure strat possible et cela passe par la communication qu'il aura avec ses joueurs, il doit avoir toutes les infos pour savoir quoi faire. (exemple sur dust2 vous jouez contre une défense en 2-1-2 très populaire en ce moment, il faut savoir qu'attaquer le bombsite B est très difficile car le back up sera tres rapide, prenez des infos pour savoir où sont placés les 2 défenseurs en A, s'ils sont corniche, regroupez à 3 longue allée avec la bombe, un qui reste porte middle, un qui passera à contre temps escalier, c est un exemple parmis tant d autres.)
Pendant le round il doit savoir a tout moment où sont ses teammates pour rediriger en cas de besoin.

Au début et à la fin de chaque match, un brief du match (comment on va le jouer) et un debrief (qu est ce qui n a pas été bien fait) est obligatoire ne jouez pas pour jouer, vous devez cerner les problèmes le plus rapidement possible.


Ensuite le sniper



A mes débuts sur CS 1.6 en 2002, je ne m’étais pas braqué sur l’utilisation de l’AWP, j’utilisais toutes les armes du jeu. Mais au fur et à mesure du temps j’ai été amené à l’utiliser et comme je m’en sortais plutôt bien j’ai souvent été sollicité pour manier ce long fusil vert. Ce style de jeu très particulier me va plutôt bien, en effet quoi de plus efficace qu’une seule balle, c’est net et sans bavure ! Lorsque Ozstriker m’a donné ma chance il ne savait pas très bien où il mettait les pieds, il avait des connaissances communes avec moi comme wadie, axion ou Sofianh mais j’étais plutôt un illustre inconnu. Le choix s’est fait après un pick-up où je l’ai impressionné.
L’AWP, une arme, un style…
Pour en revenir au style de jeu bien particulier du sniper, il faut tout d’abord connaître la différence de prix entre un AWP (4750 $) et une AK (2500 $). Cela peut paraître anodin aux premiers abords mais en fait avec un sniper il faut jouer plus « Safe » pour ne pas perdre cette arme trop souvent et ainsi assurer un bon cycle d’argent pour l’équipe. Pour preuve il n’est pas rare de voir le dernier joueur en vie aller rechercher l’AWP tombé au sol.
Pour bien distinguer le style de jeu du sniper, je vais essayer d’illustrer avec un exemple concret. Prenons par exemple le cas « banane en CT sur inferno » si on a un bon spawn il est possible de s’avancer dans la banane à la caisse cogu (caisse de droite en sortant du bombe site B) mais c’est une situation délicate car une fois le premier frag effectué vous êtes agressés. En effet les adversaires vont bien souvent envoyer des flash et il ne sera pas simple de les éviter avec le zoom de l’AWP. Vous êtes donc en situation pour le moins périlleuse alors que si vous étiez à l’AK vous seriez plus à l’aise surtout en cas d’agression rapprochée. Deux solutions s’offrent à vous, soit reculer sous l’arche soit vous faire assister par un coéquipier pour essayer de vous tirer d’affaire. L’idéal étant de privilégier la deuxième solution.
Par cet exemple on comprend facilement que jouer au sniper consiste souvent à faire un frag et d’ensuite changer de ligne afin de garder un certain avantage sur votre adversaire qui ne connaît à priori pas votre position. Pour jouer plus « safe », il faut une bonne communication avec ses coéquipiers. Par exemple en étant anti-terroristes, si je tire, je demande immédiatement à un coéquipier de changer de position avec moi pour ainsi que tous les postes soient conservés mais que la position du sniper ne soit pas pour autant connue. Par contre lorsque j’agresse à l’AWP, je demande régulièrement des flash pour pouvoir décaler tout en minimisant les risques et par la même occasion me faciliter la tâche. Enfin lorsque d’un round à l’autre je change de pose, je demande des infos sur ce que les adversaires ont fait pour choisir ma position en connaissance de cause.

Devenir snipeur
Autant dire dès le début que tout le monde ne convient pas pour ce rôle bien spécifique. Désolé d’en décevoir plus d’un qui se voyait déjà rêver mais manier l’AWP, c’est non seulement un style de jeu mais aussi pour être bon c’est un art.
Il faut tout d’abord une bonne dose d’aim, c’est incontestable, un bon réflexe et une bonne précision sont des paramètres nécessaires ! L’aim ce n’est pas inné, ça se travaille. Pour se faire je joue le plus souvent possible à l’AWP en deathmatch, en mix, en pick-up et autres. Ainsi je me mets dans de bonne condition pour aborder un match ou une compétition.
Contrairement à certains je ne regarde que très peu de démos, je préfère consacrer mon temps à m’échauffer ou à écouter les remarques et commentaires de mes coéquipiers pour me concentrer sur mon propre jeu. En jouant je ne prête pas attention à savoir qui je joue du moins j’essaye d’en faire abstraction. Je ne me laisse pas impressionner et j’évite de tomber dans une sorte de rivalité exacerbée avec le sniper adverse. Ainsi je ne joue pas différemment que ce soit un grand snipeur comme ioRek, Oligan ou non en face. Il vaut mieux jouer libéré sinon votre jeu s’en ressent et vous êtes moins efficace.

Sniper c’est bien mais il n’y a pas que ça
Je ne joue pas qu’avec l’AWP, on peut par exemple me voir à l’AK alors qu’Ozstriker choisit de sniper. Selon la position et le style de jeu adopté, le snipeur convient ou non. Cela ne sert à rien d’investir dans l’achat d’un AWP alors qu’on ne l’exploitera pas pleinement. Gardez à l’esprit que bien jouer à CS 1.6 c’est aussi savoir gérer l’argent. Donc ne forcez pas sur l’emploi de ce petit bijou.

Voilà j’espère que cet article vous servira, je reste ouvert et si vous avez d’autres questions plus précises, n’hésitez pas à les poster ici même j’essayerai d’y répondre au plus vite. Enfin pour ceux qui galèrent, qui n’arrivent pas à trouver une équipe ou ceux qui se font déboiter en LAN n’abandonnez pas pour autant. Pour gagner il faut avoir perdu et croyez moi j’ai moi aussi souvent perdu !




Le scoreur


Scoreur c'est...
Un scoreur se doit forcément d'être skillé. Il doit également être particulièrement réactif selon les infos qui lui sont données. Certains scoreurs prennent des initiatives et proposent des assauts sur certains points de la carte suivant le déroulement du round et les informations dont ils disposent. Ceci n'est possible que pour les joueurs ayant une grande expérience. Seule l'expérience permet de savoir que faire dans tel ou tel cas. Contrairement à ce que l'on pourrait penser, il n'existe pas une strat mais bien une multitude. La stratégie annoncée en début de round est amenée à varier en fonction du déroulement de ce round. Afin d'avoir une meilleure réactivité, il faut une communication claire et précise. Ainsi si les 5 joueurs développent la même logique leur réactivité s'en voit décuplée. La réactivité est bien souvent la clé d'un jeu de très haut niveau. Le scoreur doit continuellement être aux aguets, afin de tirer profit de tout moment de flottement ou de laxisme voir même d'une erreur des adversaires. Le scoreur joue bien souvent au culot. Il arrive là où personne ne l'attend. Enfin je dirais que le scoreur ne doit pas se surestimer, il y a des jours où il ne colle pas le moindre hs, cela arrive même au meilleur. Dans ce genre de situation il est bon de garder la tête froide et d'être conscient que ce n'est pas le moment de tenter un exploit personnel. Garder la tête froide n'est pas toujours évident surtout lorsque l'on joue en LAN et que l'adversaire n'hésite pas à nous mettre la pression. Là aussi l'expérience doit parler et c'est dans ce genre de situations qu'on reconnaît un joueur du net.
 
L'expérience, une compétence clé
Personnellement je dirais que c'est par expérience qu'on devient scoreur. Certes le skill est un atout clé mais sans l'expérience le joueur skillé ne peut pas s'en sortir. En effet il faut savoir adapter son propre style de jeu en fonction du style de jeu adverse. Il faut donc développer une vision du jeu aussi complète que possible. Prenons par exemple un joueur certes très skillé mais inexpérimenté. Si il doit tenir un bomb site, il va adopter une style de jeu standard, un style de jeu disons passe partout. Or un style de jeu tantôt agressif, tantôt plutôt prudent sera plus judicieux. En effet au bout de quelques rounds, les adversaires tentent de prédire ce que ce défenseur va faire. Si les adversaires parviennent à anticiper le jeu de la défense, ils vont forcément parvenir à trouver la faille pour passer. La clé du succès est donc de savoir varier les styles de jeu au bon moment. L'expérience est tout d'abord une question de feeling, le joueur sent véritablement le jeu, ensuite l'expérience permet de très vite comprendre les indices laissés par les adversaires, les bruits etc. Un bon moyen de gagner en expérience est de regarder des démos. Lors de mes débuts je regardais de nombreuses démos. Au fur et à mesure du temps, le joueur décline son propre jeu et connaît les pauses dans lesquelles il est le plus à l'aise.


Jouer régulièrement mais sans excès
Le rythme des entrainements est une question que l'on me pose régulièrement. Je répondrai que cela dépend. Lors de la préparation pour un évènement, il faut certes augmenter le nombre des entrainements mais cela a des limites. Je maintiens qu'il est inutile voir même néfaste de jouer pour jouer. Il vaut mieux ne jouer qu'un ou deux pracc et les analyser correctement plutôt que de jouer 5 pracc sur la soirée sans chercher à comprendre ses erreurs. En temps normal, là aussi il ne faut pas trop jouer. En jouant trop, on ne ressent plus l'envie de jouer. Or la motivation est un critère essentiel pour la quête de la victoire. Jouons donc régulièrement mais sans tomber dans l'excès.
 
Mon rôle de n°2 ou co-leader:
Mon rôle sur de nombreuses maps est de prendre les informations sur différents point de la map, de les transmettre à Oz et de lui proposé une strat en fonction des infos prises. Bien sûr en 3v3 ou 2v2 je peux prendre le round en main et proposé des alternatives afin de faire tomber un adversaire et ainsi se mettre en position de force, voir même juste faire déplacer la défense.
La confiance est la base d'une équipe solide, le fait que les coéquipiers se fassent mutuellement confiance permet de booster en quelques sortes les performances individuelles. Si les joueurs ne parviennent pas à se faire confiance, ils vont constamment chercher à se préoccuper de l’autre joueur. Leur jeu s’en ressent immédiatement car ils vont essayer de jouer pour deux. C’est leur meilleur moyen de perdre un match! La stabilité de l’équipe provient de deux choses, la confiance et la rivalité. Pour ce qui est de la confiance, j’en ai déjà assez parlé.  
Je pense que le gros problème des équipes française c'est qu’à chaque défaite les joueurs tentent de   trouver une raison et un coupable. Ainsi dès qu’on perd on remet tout en question, le jeu mais surtout les joueurs alors que ce n’est pas forcément là que se trouve l’explication. Je pense que beaucoup de joueurs se posent les mauvaises questions et cela peut nuire à l'ambiance de l'équipe, il ne faut pas oublié qu'à cs il faut prendre du plaisir en jouant avec ses coéquipiers et que se prendre la tête sur certains points dégrade cette ambiance et une équipe sans ambiance ce n’est plus une équipe!




Et l'ouvreur


Ma définition d’un ouvreur :
Pour moi un ouvreur n'est pas simplement un joueur énormément skilled qui fonce dans le tas, loin de là.  Il doit au contraire savoir observer à chaque round la défense adverse et trouver là où il va percer au prochain round. Il doit savoir choisir le bon moment pour attaquer et faire l'ouverture. Il a un rôle déterminant car, une fois la supériorité numérique créée, le round devient plus facile à jouer. 
Pour se faciliter la tâche un scoreur regarde des démos d'équipes qu'il va jouer. Il analyse alors la défense et détermine où est la faille. Il faut beaucoup de stratégie et d’expérience pour être un bon ouvreur. Certes, le skill reste la base essentielle mais c’est la combinaison du skill et de l’intelligence de jeu qui sont les clés de la réussite. Le plus dur étant d'être régulier. En effet, il arrive que le scoreur rencontre des équipes où il trouvera plus difficilement la faille. Il faut donc persévérer et ne pas hésiter à demander des informations à ses coéquipiers.
Prenons l'exemple concret de mon rôle dans l’équipe sur Inferno en terroriste. Durant les deux premiers rounds armés, j’observe les positions couloir et grâce à mon expérience je détermine la solution qui me parait idéale. Par exemple, si le défenseur prend une ligne sur le couloir, je demande à mes coéquipiers de me boost véranda et je réclame, soit une double grenades au fond du couloir, soit un décalage à deux par les deux sorties possibles. D’autres solutions sont bien entendu possibles mais cela devient assez complexe.

Elaborer des stratégies ensemble :
Counter-Strike est un jeu d'équipe. I faut savoir se faciliter la tâche tant que possible en se reposant sur le travail de son équipe. Je m'explique. C'est souvent grâce à des flashs ou à des prises d'informations auprès de ses coéquipiers que l’ouvreur peut prendre la décision d’engager une percée. Il peut, par exemple, faire appel à un partenaire pour qu'il saute en bunny pour se faciliter la tâche. Personnellement je fais souvent appel à ozstrik3r au niveau du couloir sur Inferno pour qu'il saute et fasse le pigeon. Je prends toujours partie à l’élaboration de stratégie afin de me mettre dans la meilleure situation possible.
La préparation est également un point crucial. Chaque joueur a sa propre préparation pour être au top de sa forme. Pour certains, c’est le calme et l’isolement. Pour d’autres, c’est plutôt un deathmatch. Personnellement j’évite le deathmatch, je préfère jouer de manière détendue avec mes coéquipiers ou même des copains. Avant une rencontre sur internet, je n'ai pas de véritable préparation organisée. Je joue environ  une heure, je fais un mix pour rentrer directement dans le jeu et puis je suis prêt à attaquer la soirée. Cependant, avant un évènement important, la préparation individuelle est plus importante. J’affectionne particulièrement AIM_map mais, contrairement à ce que l’on pourrait penser, AIM_map est une carte où l’on travaille plus les mouvements que l’AIM en lui-même. Pour avoir un bon AIM je pense que l’idéal est de jouer contre des bots, ce que je n’ai cependant jamais fait mais ça me semble être la meilleure méthode. D’autre part, je regarde deux fois par semaine des démos pour garder une vision assez globale du jeu des équipes. J'essaye d’être attentif à l’évolution des stratégies et des positions. Il m’arrive parfois aussi de regarder une démo d’une équipe que l’on va jouer le soir même et ce afin d’analyser leur défense et de déterminer la manière dont je vais m’y prendre. Mais cela ne dure pas, je préfère laisser la partie stratégie pure et dure à mes coéquipiers, ils sont meilleurs que moi pour ça. J’insisterai également sur l’importance de jouer pour travailler et non pas de jouer pour jouer. Il n’est pas productif de jouer sans parler avant et après chaque match. Il est important de discuter de la manière dont on va jouer le match mais aussi de déterminer quelles ont été les clés de nos réussites et les causes de nos échecs. Enfin, la préparation de l'équipe est, elle aussi, variable. D'habitude, avec Millenium, nous jouons cinq fois par semaine entre 20h et 23h, mais pour préparer un évènement, nous essayons d’augmenter nos temps de jeu en commençant vers 19h. 
 
La personnalité :
On me demande souvent si j’ai un modèle de joueur. Je vais répondre franchement à cette question en vous conseillant de développer votre propre jeu. Je suis quelqu’un qui essaye d’être lui-même et d’être différent. La preuve en est que mes parents m’ont appelé Engin (sic). J’irai même jusqu’à dire qu’il est plus facile de jouer son jeu plutôt que de copier celui d’un autre. Ainsi je vous conseille de faire selon votre méthode. De cette manière, vous aurez d’autant plus de fierté si cela réussit. Au cas où ca ne marcherait pas, vous aurez au moins la satisfaction d’avoir essayé selon votre caractère.
 
Le rôle de pivot :
Le poste de pivot est mon préféré car c'est celui où l’on frag généralement le plus (sic).  En fait, pour être un bon pivot, il faut savoir anticiper un rush ou une attaque des terroristes. Il faut donc avoir confiance en ses coéquipiers et connaître leur position afin d’être le plus efficace possible lors du backup. L’utilisation de l’équipement (flash, fumigènes) est aussi très importante pour contrer l’adversaire. La carte où je suis le plus en mouvement est de_nuke en anti-terroristes. J’y fais continuellement des allers-retours entre le bombe site 1, l’extérieur et la rampe. Lorsque l’on joue pivot, on a plusieurs binômes. Il faut donc communiquer de façon assez intensive pour essayer d’être toujours au bon endroit au bon moment. Une communication succinte et précise permet d’être bien plus efficace. Deux possibilités sont possibles pour effectuer un backup : soit vous travaillez des mouvements prédéfinis, soit vous jouez au feeling. Les deux possibilités ont leur avantage et leur inconvénient.  Les mouvements prédéfinis sont à éviter pour les joueurs d’un bon niveau car c’est prévisible. Mais si l’on ne connaît pas bien ses coéquipiers cela permet d’être plus efficace. Personnellement je joue beaucoup au feeling et à l’expérience lors des reprises de bombe site car je connais bien mes coéquipiers. De plus, comme chaque situation est différente cela offre une meilleure flexibilité. Là aussi, la communication est la clé essentielle du succès. 
 
Les positions en Lan :
Le leader doit nécessairement être au milieu de ses joueurs de façon à pouvoir communiquer avec eux. Il doit pouvoir recevoir un maximum d’informations pour prendre les décisions qui s’imposent sur la direction à adopter. En ce qui me concerne, je suis souvent en Lan placé entre ozstrik3r et Sofianh. Cela me permet de pouvoir suivre les consignes du leader, puisqu’en temps que pivot, je dois perpétuellement être en mouvement. Je dois également pouvoir bénéficier des informations de la personne avec laquelle je suis en binôme sur la carte (Sofianh pour Dust2 et nuke). Une autre raison pour laquelle je suis juste à côté de Steeve, c'est que je fais beaucoup d’erreurs dans le jeu et qu’il préfère ainsi être à mes côtés pour me surveiller.

_________________
Bats toi avec les meilleurs ou crève avec les autres .

La mort ne m'effraie pas.Seul les laches fuient devant leur destin,moi je l'affronte de face pour le changer.

Mer 20 Jan - 22:22 (2010)
Publicité






Message Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?

Mer 20 Jan - 22:22 (2010)
Noctis
Line Up CS:S

Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2009
Messages: 39
Localisation: Varreddes

Message Les roles dans une team de css Répondre en citant
excellent il faut faire pareil

_________________
Who dares wins(SAS)


Quand la goupille est retirée,M.Grenade n'est plus notre ami.

Ven 22 Jan - 20:37 (2010)
Humanbomb
Fondateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2009
Messages: 92

Message Les roles dans une team de css Répondre en citant
Génial comme article Smile
la team commence à vraiment ce reformer et sa fait plaisir Okay

_________________



Dim 24 Jan - 01:22 (2010) Visiter le site web du posteur
≈₭iKI≈
Co-Fondateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2009
Messages: 43

Message Les roles dans une team de css Répondre en citant
MMMMM moi= Sniper
SUper cette copie lol

_________________
L'Honneur de la conquête est mesuré par sa difficulté.

Sam 30 Jan - 16:58 (2010)
Humanbomb
Fondateur

Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2009
Messages: 92

Message Les roles dans une team de css Répondre en citant
Tout a fait d'accord j'ouvre un topic dans intra-team Wink

_________________



Dim 31 Jan - 12:06 (2010) Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






Message Les roles dans une team de css

Aujourd’hui à 11:38 (2018)
Montrer les messages depuis:    
Répondre au sujet    Masin Index du Forum » Masin » Suggestions / Problèmes Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers: 

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Design by Freestyle XL / Flowers Online.Traduction par : phpBB-fr.com